Logo de la CRAJEP
Logo

CEMÉA - AR - Association régionale des Centres d'Entraînement aux Méthodes d'Education Active en Île-de-France

Adresse: 65 Rue des Cités – 93306 Aubervilliers cedex
Téléphone: 01 48 11 27 90
Fax: 01 48 11 27 97
Adresse mail: contact@cemea-idf.org
Site web: http://www.cemea-idf.org/

Présidente : Séverine ROMMÉ
Directrice régionale : Elisabeth MEDINA
Bénévoles : 500
Salariés : 78



> Une association régionale liée à un réseau national :

– Les Ceméa sont constitués d’associations régionales qui ont une certaine indépendance mais qui sont adhérentes à une association nationale. Laquelle organise la vie du mouvement, anime celui-ci à partir de thèmes pédagogiques, des problématiques économiques et institutionnelles, tissent les liens avec les partenaires publics et associatifs. Plusieurs instances régissent ce fonctionnement. Cette organisation régionale est récente (une quinzaine d’année) elle a donné lieu à des débats passionnés et complexes, ce fut une période dure d’un point de vue institutionnel et révélant une fragilité économique importante.

– L’association régionale est administrée par un conseil d’administration ne comprenant aucun salarié permanent. Une équipe de direction composée d’un directeur régional et des directions de chacun des établissements et secteurs, est chargée de préparer le travail du CA et de mettre en œuvre les décisions.

– Les Ceméa édite des publications régulières (VST, VEN, Cahiers de l’Animation) et des outils pédagogiques.

 

> Une diversité de lieux et d’activités, un choix : agir par et avec la formation :

– L’Infop, ancien établissement national créé au moment de la professionnalisation dans le secteur de l’animation est aujourd’hui partie intégrante des Ceméa Île-de-France. Installé à Gennevilliers (92), l’institut de formation reçoit des stagiaires de toute la région et propose des formations dans le domaine de l’animation et de responsables de structures, des niveaux V à II soit directement soit en partenariat (Paris X, IUT de Bobigny, Cresif, Cerpe, …). Plusieurs autres activités sont développées à partir de l’équipe salariée et du réseau de militants. Des actions internationales (coopération avec un centre de formation en Palestine, rencontres de professionnels allemands / palestiniens / français, ..), des journées d’études inter professionnelles (La participation des habitants, vivre ensemble dans la ville, politique jeunesse,…), des partenariats de diagnostics et formation (Sonacotra, Collectivités locales, Motards en colère, …).

– Le secteur vacances-Loisirs, est certainement le plus emblématique pour les Ceméa, puisque fondateur de l’action du mouvement. Aujourd’hui, l’animation volontaire représente toujours une part majeure de l’activité des Ceméa sur le territoire d’Île-de-France avec 150 stages Bafa et Bafd. Mais ce secteur s’est également développé dans des actions en complémentarité avec l’école (formations des délégués d’élèves et des professeurs principaux, stages en direction des enseignants, des atsem, journée avec les chefs d’établissement, accompagnement à la scolarité, …). Dans le cadre d’un partenariat avec la PJJ à Paris (75) et le pôle « politique de la ville », les Ceméa interviennent pour la pré qualification et l’insertion de jeunes. Trois lieux sont destinés à ce secteur, y sont accueillis des stages en externat, des activités militantes. Chacun de ces lieux à une particularité de suivi administratif des actions, à Saint Maur (94) sont particulièrement traitées les demandes concernant les stages de base Bafa et Bafd, à Argenteuil (95) les Bafa et Bafd 3, à Paris les actions insertions. Ces trois lieux répondent aussi à une préoccupation de présence territoriale (avec Vaugrigneuse).

– Le Cfpes, centre de formation aux professions éducatives et sociales, est installé à Aubervilliers (93). L’école forme des éducateurs spécialisés et des moniteurs éducateurs. Elle développe également des partenariats dans le cadre de formations diplômantes (cadre des structures sociales, DSTS,..). Le Cfpes a une orientation pédagogique forte concernant la formation en alternance, la qualification et la promotion des salariés de ce secteur par la formation. Un des enjeux de la décentralisation d’une part et des orientations gouvernementales d’autre part, réside dans la remise en cause possible du système de financement poussant essentiellement vers la formation initiale.

– Vaugrigneuse, c’est une propriété achetée en 1958 par des militants, qui ont fondé à cette occasion une association. Ce patrimoine a ensuite été cédé à l’association nationale des Ceméa. L’école d’éducateurs s’y est développée. Après son départ le centre a continué d’accueillir des formations Bafa et Bafd, formations professionnelles et continues, des regroupements de militants, des centres de vacances. Suite à la régionalisation le centre a été confié par l’association nationale à l’association régionale. Aujourd’hui un travail important a été engagé pour promouvoir un projet régional concernant Vaugrigneuse et les conditions de faisabilité et réussite d’un tel projet. Trois directions ont été prises : travailler sur des thématiques centrales (éducation à l’environnement, pratiques culturelles, …) ; recentrer sur des publics (centres de vacances, classes transplantées, formations Bafa/Bafd et militants) ; à partir de cette implantation travailler au développement local. Mais une réhabilitation et le soutien des pouvoirs publics sont nécessaires ! En leur absence, les militants, réunis en assemblée générale extraordinaire, ont décidé l’arrêt de l’activité en 2006.


> Des salariés, des militants, des réseaux :

– Le nombre de militants actifs et occasionnels recensé avoisine les 500 personnes. Pour une grande part ils sont professionnels dans les secteurs de l’animation, de l’éducatif, de l’éducation nationale. Mais pas seulement, il y a aussi de nombreuses personnes qui sont engagés dans le fait éducatif tout en menant une activité professionnelle autre. L’entrée dans le mouvement par le biais de « l’animation volontaire » reste ainsi un moyen de faire vivre cette diversité.

– Actuellement les Ceméa d’Île-de-France salarient 78 personnes (formateurs, administratifs et techniques).

– Les Ceméa disposent d’agréments, Jeunesse et éducation populaire, formations de l’animation et du social, du Bafa et Bafd,… c’est une des associations complémentaires de l’école,

 

> Des engagements politiques :

– Les Ceméa ont toujours tenu et respecté leur indépendance critique dans le domaine politique. Les représentants du mouvement ne s’inscrivent pas dans des prises de positions partisanes officielles.

– Pour autant les Ceméa ne sont pas neutres. Notre mouvement s’exprime sur les questions sociales et éducatives, interviennent lors des débats publics, concernant l’élaboration des lois relatives aux champs qui nous concernent. Comme cela a été le cas lors des manifestations des travailleurs sociaux qui refusent les tentatives de les sommer à des signalements aux maires, de la participation aux états généraux du social ou encore le 17 novembre 2004 avec les partenaires de l’école publique… et plus récemment da,ns la mobilisation des associations.

– Les Ceméa on été partie prenante lors du Forum social européen, ils participent à des plate-formes de solidarité et de coopération internationale (Palestine, Afrique du Sud, Maroc, Algérie, Europe, …)…

 

> Des engagements dans le monde associatif :

– Les Ceméa en Île-de-France participent aux coordinations associatives qui permettent des partenariats, d’être présents auprès des pouvoirs publics, de définir des actions et positions communes. Au niveau régional, nous participons très activement aux structures concernant la formation professionnelle de l’animation (ARFA), du social (AFORTS) et la coordination des associations de l’éducation populaire (CRAJEP). – Les Ceméa participent à des coordinations dans divers champs de l’éducatif et des associations du pôle laïc : JPA, CCOMCEN, Solidarité Laïque, …

Offres d'emplois:

Calendrier:

Implantations:

CEMEA Île-de-France
Centre de formation aux professions éducatives et sociales (CFPES)
Institut de Formation Professionnelle (INFOP)